C.A. de la Maison de la Laïcité.

Monsieur le Président Claude DELHALLE invite les membres du Conseil d’administration à participer à la réunion annuelle le mercredi 17 janvier à 20H00.

 

Verre de l’Amitié de fin d’année. Mercredi 20 décembre 2017 à 20H00.

Pour bien terminer cette année 2017, préparer 2018, , année d’élections pour les communes, et réfléchir ensemble à nos activités futures, nous vous invitons à venir prendre le verrre de l’amitié, et pourquoi pas une pizza.

Participation aux frais: 10 Euros.

Vous êtes priés de bien vouloir nous faire part de votre participation:

par e-mail à claude.delhalle@hotmail.com

ou via courrier postal à la Rue du Domaine de Waroux, 8 – 4340 Awans.

 

L’Edito du Président (rentrée 2017)

EDITO. 

Notre enseignement connaît, une fois de plus, une révolution : le pacte d’excellence, le cours de citoyenneté, une heure de latin…

Que de réunions, de colloques, d’articles de presse, d’heures de télévision consacrés à cet enseignement que l’on veut nouveau.

Et pourtant, il y a déjà plus d’un siècle, Jules Ferry (1832-1893), pour qui je voue une grande admiration, fut ministre de l’instruction publique en France. Grand défenseur de la laïcité dans l’éducation, il voulut conserver le dossier de l’enseignement, tant il lui accordait de l’importance, et ce, même lorsqu’il devint président du conseil.

Dans son ouvrage consacré à « Jules Ferry. La liberté et la tradition » Mona Ozouf écrit : « Jules Ferry souhaitait délivrer l’enseignement secondaire de l’asséchante tyrannie du discours latin et faire aux sciences une place plus large. Mais il était conscient qu’un tel sacrifice avait « sa mélancolie », car il savait l’attachement de la bourgeoisie française aux études classiques.

Et dans ce penchant naturel pour la tradition, il voyait à la fois une bonne fortune et un danger. Une bonne fortune car, dans un monde voué par l’industrialisation à la vulgarité et à l’uniformité, les études classiques réservent leur chance à l’amour du beau et au sens du droit. Mais un danger aussi, celui de méconnaître les besoins nouveaux en se trompant de siècle et de méthode. On ne peut demander au seul passé de dicter les principes de l’art social : la liberté conserve toujours sa capacité de les évaluer en fonction de ses propres critères. »

Et cela, il y a déjà plus d’un siècle !

Claude Delhalle

Président

Conférence: LE KIVU par Mme Christine DONY (16/05/17)

LE  KIVU de la République Démocratique du CONGO.

Résultat de recherche d'images pour "kivu"

Le KIVU est une région et une ancienne province de l’Est de la République démocratique du CONGO.

Madame Christine DONY est d’avis que la vraie chaleur de l’impitoyable soleil équatorial, l’enchantement des couleurs, des senteurs, les paysages immenses, les couchers de soleil d’or et de feu, le sentiment de liberté, d’espaace et d’altitude qu’on y éprouve sont à vous couper le soufle.

Oui, c’est le KIVU, cette terre dont je rêve et que je souhaiterais vous faire découvrir.

Un large éventail de photos nous ont été projetées et agrémentées de commentaires explicatifs ainsi que différents objets, boissons et fruits caractéristiques à cette région.

L’assemblée a largement débattu sur ce sujet et à félicité la conférencière pour le travail accompli.

 

Conférence NON DI DJU, D’JI VIN VÎ. M. Serge RENARD 18/04/17

Monsieur Serge RENARD, Professeur retraité, déclare qu’il est difficile d’accepter le temps qui passe!

Comme le dit très justement Jean d’ORMESSON: « Il n’y a qu’une force au monde et elle s’appelle le temps ».

Devant ce constat, Serge RENARD pousse un cri: « NON DI DJU, DJI D’VIN VÎ ! »  Ce cri jeté au ciel ne doit pas êtreRésultat de recherche d'images pour "la vieillesse" interprété comme un cri de désespoir mais comme un appel à la lucidité.

Heureusement, il y a l’humour qui nous permet d’acquérir un regard extérieur qui conduit à la sérénité.

Le Wallon, langage du coeur convient parfaitement à cette démarche.

Cette conférence a ravi l’assemblée qui a déclaré avoir passé un bon moment.

Conférence : La France Laïque de M. Claude DELHALLE ( 21/02/17)

Monsieur Claude DELHALLE, Président, déclare que l’affirmation de la France comme « République Laïque » séparée des cultes, est constitutionnalisée par la Constitution de 1946 et reprise par la Constitution de 1958. 
Résultat de recherche d'images pour "la france Marianne"

Jusqu’au début du XXième siècle, l’idée de laïcité, en France comme en Belgique, représentait avant tout la volonté de réduire l’influence de l’Eglise catholique dans les institutions.

Depuis, ces valeurs se sont retrouvées confrontées à des doctrines radicales d’origines diverses et non liées au catholicisme traditionnel, de sorte que la laïcité s’inscrit de nos jours dans une perspective beaucoup plus complexe.

La deuxième partie de la conférence a été consacrée aux Français qui ont défendu les principes de la laïcité

L’assemblée prend activement part à la discussion qui s’en suit.