EDITO de notre nouveau Président, M. Joseph BAILLY.

Au début le XIème et le début du XIIème siècle, en Andalousie, les trois religions monothéistes-la chrétienne, l’islamisme et le judaïsme vivaient en parfaite harmonie.D’ailleurs, les plus grands philosophes dialoguaient ensemble, en toute liberté, comme les philosophes grecs l’avaient fait avant eux. Cependant, tout a basculé et sans cette mésentente, le cours de l’histoire aurait été assurémentt différent. Depuis le siècle des lumières, le développement et le perfectionnement des découvertes et des techniques n’ont jamais eu un impact aussi direct et aussi important sur les activités quotidiennes. Dans tous les domaines, l’homme a surmonté de nombreuses épreuves et atteint un niveau de civilisation élevé. On peut même dire que nous vivons dans une époque où tout se passse au niveau mondial. De nos jours, il n’existe plus aucune région éloignée au point qu’il ne soit pas possible de l’atteindre en quelques jours, en quelques heures seulement.

Quant à la spiritualité, nous ne pouvons plus parler d’Orient et d’Occident, d’Asie ou d’Europe, autrefois, il s’agissait même d’entités séparées. Internet notamment a aboli les frontières, favorisé les liens et les connaissances des différentes religions. Ainsi ces connaissances et la raison devraient permettre à l’homme contemporain de fraterniser davantage, favorisant parallèlement une augmentation du progrès social.

Mais alors qu’on vient de célébrer les 75 ans de la fin de la deuxième guerre mondiale, les violences morales, verbales, et physiques se multiplient dans notre société envers les plus faibles, les moins forts, ceux qui fuient la guerre et la misère etc… Quant aux dirigeants religieux, responsables de ce chaos, ils dressent les uns contre les autres les hommes, les femmes et même les enfants. Ceux-ci, frères et soeurs humains, au motif qu’ils ne pensent pas comme eux, qu’ils n’ont pas les mêmes règles qu’eux, qu”ils évoquent un dieu différent, se haïssent et s’affrontent cruellement. Par contre, l’obscurantisme et le fanatisme luttent contre l’athéisme et l’agnosticisme.

N’oublions jamais que la diversité enrichit nos civilisations, mais pour cela il faut impérativement se connaître soi-même pour ensuite s’ouvrir aux autres. ne dit-on pas d”ailleurs que l’addition des connaissances et des philosophies construit la sagesse de l’humanité. Pour ces raisons, soyons vigilants, serrons les rangs et appliquons notre devise “Liberté, Fraternité, Egalité”.

Au nom des membres du comité, et du mien, je profite de ce billet pour remercier chaleureusement Monsieur Claude DELHALLE qui pendant de nombreuses années a assuré avec conviction et avec sérieux la présidence de la Maison de la Laïcité d’Awans. J’espère pouvoir suivre dignement dans le même état d’esprit la nouvelle tâche qui m’est confiée.

Joseph BAILLY, Président